• Header fin

Nous

Quand j'ai aperçu ce pluriel de majesté dans les menus de mon site en chantier, j'ai regimbé. Ah non, restons modeste! Je suis une anonyme dans la foule, il n'y a que moi sur ce site. Je suis une saltimbanque, un peu nomade, un peu rebelle, pas mal clown et parfois grande Sage... Et puis la voix m'a dit: «hé, c'est pas faux, tu n'es pas toute seule» et j'ai alors vu le paysage en grand.

D'abord, il y a vous. Sans vous, ça ne serait pas pareil. Sans vous qui avez été ravis par mes oeuvres, pas de joli site, pas de textes, pas une telle motivation à créer, tant j'ai soif de rencontre. Ensuite, il la création. Quelle présence! C'est un exercice tellement fascinant, la création, que j'en ai fait un livre que j'ai publié ici.

Mon parcours créatif est vaste et incessant. Après les dessins scolaireset la peinture à l’huile en néophyte, et avant la poterie en professionnelle, je suis allée tondre des moutons en Nouvelle-Zélande dont j’ai filé de la laine pour en tricoter des pulls élégants. Je me suis initiée à diverses techniques comme la mosaïque, les émaux sur cuivre et le batik. Quand je regarde en arrière, mes mains ont toujours eu besoin de s’agiter sur un projet créatif. J’ai même pratiqué la typographie et la mise en page, vague rappel d’une vie antérieure de moine enlumineur, peut-être. Aujourd’hui, les mantradalas sont une corde de plus à mon arc.

MontBlanc

Je les aime particulièrement parce qu'il synthétisent plusieurs de mes élans de l'âme. En premier lieu, l'esthétique et la sensualité de la matière. J'aime l'encre avec laquelle je travaille, les pinceaux, le papier à calligraphie et les plumes. J'aime voir mon écriture se dérouler en rond et faire tourner les mots. J'aime voire ensuite les mandalas devenir vêtements et acquérir du mouvement à être portés sur soi.

J’aime aussi les mots et leur pouvoir. Au début était le verbe nous disent les écritures. Magique, non? Il n'y avait rien, le néant, et puis un simple Que la lumière soit! et hop! elle fut. Mon ascendant «j’ai-mots» (gémeaux) requiert l’expression verbale. Les mots sont les messagers de la pensée, les convoyeurs de la sagesse, les témoins de l'histoire, l'expression des roseaux pensants que nous sommes. Les mots ont indéniablement un pouvoir, et ceux qui viennent danser sur l’air des mantradalas sont de merveilleux compagnons.

Si vous y regardez de près, vous verrez que ces oeuvres sont plus que de jolis motifs, ce sont des petits vortex d'énergie — toujours positive —, des baguettes magiques, des élixirs guérisseurs et, à l'occasion, des bâtons de pèlerin. Quand vous êtes plus particulièrement attiré par l'un d'eux, écoutez donc le message qu'il vous glisse à l'oreille.

C'est en développant cet aspect-là de mon art que je suis arrivée au Mantradala, miroir de l'âme, où je développe mon plein potentiel.

 

 

subscribe

persos

contact